.028

Ça s’ouvre comme « à la bourre », un peu en retard, après le train. On peut se dire qu’on a manqué l’essentiel, que tout a été dit avant. C’est une phrase qui commence par faire exister les autres, celles qu’on a manqué.

C’est une tentative, un coup d’essai.

Il s’agit d’une lutte avec les mots, leurs sens. C’est une bagarre de fond, de forme. Faudrait réussir à se dire avec un matériel qu’on tord et qui résiste. Ça procède à tâtons, ça échoue, précise. C’est que la mort rôde.

Les mots sont des bêtes.

La phrase, une suite de sacrifices.

Il faut avoir longtemps lutté dans l’enclos pour se saisir de la volaille. Résister aux coups. Ne pas avoir peur de se faire voler dans les plumes.

Il faut savoir qu’il y a du sang, qu’il y en a déjà eu, qu’il y en aura encore ; qu’il s’agit, aussi, de tresser habilement les limites avec des brins de pailles.

Ça fait du bruit, ça cri.