.168

(début du texte : .166)

. Bali

C’est une attraction pour les sons, BA – LI, et puis certainement une curiosité attisée par le voyage de deux amis. Je ne peux pas résister, il faut que je profite de leur passage, que j’y fasse un tour en espérant secrètement forcer le hasard et les voir traverser l’image. Les live attisent ce fantasme mais je n’ai pas le choix du point de vue, la plateforme ne recense qu’une caméra. Sur Earthcam, Bali n’est pas une île plutôt une mare, peu profonde, entourée de palmiers, bien loin de la mer. La caméra n’enregistre pas en continu mais prend une nouvelle photographie tous les quarts d’heure qui, après un bref écran noir de téléchargement, se substitue à la précédente.

Autour de la mare, une route goudronnée cernée de chaque côté par une bande de gazon tondu de près. A droite de l’image un groupe rassemblé devant une sorte de clôture. Je pense à la file d’attente pour le cinéma. Dans la mare d’une trentaine de mètres de diamètre, deux gros éléphants d’Asie marchent les genoux dans l’eau. A côté d’eux, un cornac à demi immergé les surveille de près. Sur leur dos, les éléphants portent une sorte de gros panier dans lesquels sont assis quatre personnes. Écran noir. Quand l’image revient, la photographie a changé, les éléphants ont avancé dans la mare et leur panier de touristes s’est rempli de nouvelles couleurs. Les deux bêtes massives tournent en rond autour de leur cornac. Bali a la couleur d’une eau croupie et tourne en boucle dans une lenteur d’éléphant morne. Je ne supporte pas longtemps. Il y a des cadres qui me donnent la nausée, des évasions qui me peinent tellement que je n’arrive pas à regarder l’image. Je reviens à moi-même rapidement et préfère fixer les plis de la couverture de laine posée sur mon canapé.

La conquête des mondes n’a pas pris fin et je désespère de trouver une fenêtre libre de désastre. Rien n’échappe à la pression du monument, le live se nourrit des corps touristiques, étouffe la moindre échappée. Le dépaysement ne trouve pas d’accroche, glisse sur la surface plane de l’écran.

A suivre dans le prochain fragment.